Créer un site internet

Chapitre 4

 

 

 

Chapitre 4

L’appel

            Il s’était écoulé quelques semaines depuis que Yasuo s’était installé à Golden Road. Il s’intégrait à son rythme, bien qu’il ait du mal à interagir avec des êtres humains.

Il était resté si longtemps sous l’emprise de ce maléfice quil en avait oublié comment se comporter en société. Mais Roze et Chris veillaient sur lui.

Cependant, depuis quelques jours, il se passait des choses étranges au sein du hameau, notamment la nuit.

Des créatures étranges ressemblant à de gros champignons vivants envahissaient parfois le village.

Personne ne savait d’où ils venaient et ils étaient parfois agressifs, alors Roze, Chris et Yasuo les combattaient pour les tuer afin que les villageois dorment sur leurs deux oreilles.

La nuit qui a suivi, l’aventurière voulait voir d’où arrivaient ces bestioles, alors elle s’est habillée et s’est saisie de son épée pour aller dehors.

Elle ne voyait pas grand-chose dans cette obscurité, mais elle entendait des bruits dans leau de la rivière qui séparait le village en deux.

Intriguée, elle passa sur le pont de bois et se mit à chercher des yeux quelque chose dans leau. Mais il ny avait rien dautre que son reflet, quelle se mit à regarder en se perdant dans ses pensées, comme souvent.

Soudain, l’image d’elle-même qu’elle observait se brouilla, quelque chose venait de surgir de l’eau et l’éclaboussa.

Sans qu’elle ne puisse identifier ce qui lui bondissait dessus, elle sentit une main lui saisir le col et l’emporter avec elle dans la rivière.

Elle aurait simplement pu se débattre et remonter à la surface, mais quand elle a rouvert les yeux, la jeune femme n’était plus dans la petite rivière de son village.

Elle coulait lentement vers les profondeurs immenses et sombres d’un endroit inconnu.

Elle s’enfonçait dans les flots sans même se noyer.

Intriguée et apaisée, Roze se laissait emporter plus bas encore, jusqu’à heurter une paroi deau quelle traversa instantanément.

L’aventurière chuta dans un étrange couloir, bien au sec, ses vêtements n’étaient même pas humides.

Elle se releva, confuse et regarda autour d’elle. Elle n’avait aucune idée d’où elle se trouvait, mais une chose était sure, un endroit pareil ne pouvait pas se trouver sous Golden Road.

Troublée, elle avançait le long du corridor sombre. Le sol était en damier, les murs étaient recouverts dun papier peint rouge, et lendroit était décoré de paquets cadeaux, de livres, et de peluches en tout genre.

Arrivée au bout de lallée, la jeune femme ne trouva aucune porte ni aucun autre moyen de sortir d’ici. Alors qu’elle tâtait les murs à la recherche d’une ouverture, son pied heurta quelque chose.

Il s’agissait d’une petite fiole contenant un liquide. Roze la ramassa. Une étiquète était accrochée au goulot avec l’inscription suivante : Buvez-moi.

« Au point où jen suis… » Se dit la jeune femme avant d’ouvrir le flacon pour en boire le contenu. Elle se sentit aussitôt mal à l’aise et ferma les yeux.

Quand elle les eut rouverts, elle eut la surprise de constater qu’elle n’était plus dans le couloir, mais dans une forêt, dont les feuilles des arbres étaient bleues, et où sautillaient partout des champignons mutants semblables à ceux qui avaient infesté son village.

Elle venait donc de trouver l’endroit d’où venaient ces petites bêtes.

Mais malgré tout, elle ne savait toujours pas où elle se trouvait.

« Bienvenue dans la forêt des champignons danseurs ! » Annonça une voix enjouée.

Roze se retourna. Après avoir fait la rencontre d’un homme-fée, d’un humain changé en dragon, la voici désormais devant un homme lapin.

Ce personnage élégant était coiffé dune queue de cheval bleue, et de ses cheveux sortaient deux grandes oreilles de lapin blanches. Laventurière mourait denvie de les titiller.

En jetant un coup d’œil curieux au postérieur de cette personne, elle eut la bonne surprise de découvrir une petite queue en pompon.

« Euh, excusez-moi ? Lui lança le lapin un peu embarrassé.

-Oh euh, je suis désolée jeJe voulais voir si vous aviez une queue… Expliqua l’aventurière gênée elle aussi. Mais dites-moi, qui êtes-vous, et où suis-je ?

-Je me prénomme Lindu, et tu te trouves en Wonderland. Si tu veux en savoir davantage, je te demanderai de bien vouloir me suivre au château de la reine de cœur. Elle tattend.

-Attends, la reine ?! »

La pauvre jeune fille ne comprenait rien à ce qui était en train de se passer, et lhomme-lapin avait déjà rebroussé chemin sans lattendre, alors elle se dépêcha de le suivre.

Sur le chemin, elle scruta le décor improbable qui lentourait. Les lieux semblaient magiques. Il y avait des champignons vivants, avec des yeux, qui sautillaient partout dans tous les sens.

Entre les arbres, Roze a également aperçu des pièces d’échec géantes en pierre, légèrement recouvertes de mousses.

Malheureusement, pendant qu’elle regardait tout ça, Lindu ne l’avait pas attendu. L’aventurière perdue épia la forêt en quête d’un indice, et par chance, elle trouva un panneau qui lui indiquait la direction d’un endroit appelé le village de cœur.

N’ayant que cette piste, Roze décida de suivre la flèche pour trouver cette ville.

Après quelques minutes de marches, le sentier la mena à la sortie du bois, et en avançant elle pouvait apercevoir les remparts dune immense cité.

La jeune fille passa sur un pont suspendu au-dessus de ce qui semblait être des douves, et arriva dans une grande cité colorée et remplie de personnages farfelus.

Les gens étaient habillés avec de beaux vêtements aux couleurs vives, et certains promenaient des Flamands roses en laisse. En levant les yeux, la jeune femme remarqua un impressionnant château.

Elle s’y dirigea dans l’espoir de retrouver Lindu et la reine, et d’enfin comprendre ce qu’il lui arrive.

Le château de la reine se trouvait juste derrière la ville, Roze pénétra dans les jardins de la cour, il y avait de magnifiques buissons taillés en forme de cœur, pique, trèfle, et des dizaines de rosiers rouges et blancs.

À la porte, il y avait deux cartes à jouer géantes. En s’approchant de plus près, la jeune fille remarqua qu’il s’agissait en fait de gardes. Les cartes avaient bel et bien une tête, des pieds, des jambes, et surtout une arme.

« Bonjour, Lindu ma demandé de venir ici, la reine mattend. Bafouilla l’aventurière, un peu impressionnée.

Cest la fille. Chuchota l’un des gardes à son collègue.

-Bien, vous pouvez entrer. » Annonça le deuxième à Roze en lui ouvrant la grande porte.

Elle était désormais dans un grand hall donc la décoration lui rappelait l’étrange couloir par lequel elle était arrivée. Le papier peint était rouge et le sol en était en damier.

Les murs étaient décorés de peinture représentant des scènes de décapitations qui ne rassuraient pas beaucoup l’aventurière.

« Ah, te voilà enfin ! Lança l’homme-lapin en accourant vers elle.

-Vous auriez pu m’attendre tout de même.

-Allez viens, la reine s’impatiente, et je tiens à ma tête. » Poursuivit Lindu sans l’écouter et en l’emportant par le bras.

L’homme impatient l’entraina dans une grande salle, ou la reine était confortablement installée sur son trône.

Roze suivit Lindu le long du tapis rouge qui y menait.

« Voici la demoiselle que vous aviez demandé, votre Majesté. » Annonça l’homme lapin en posant un genou à terre.

L’aventurière imita ce geste, par politesse.

« Approche, jeune fille. » Ordonna la reine.

Alors Roze se releva et s’approcha plus près de la grande dame. Elle était habillée d’une longue et large robe rouge ornée de cœur noir, noir comme ses cheveux, qui étaient coiffés en chignon et décorés d’une couronne en or.

« Tu dois te demander ce que tu fais ici, n’est-ce pas ?

-Oui, en effet Votre Majesté. Lui répondit Roze.

-Eh bien, j’ai demandé à Lindu de venir te chercher dans ton monde pour que tu accomplisses une tâche pour moi.

-Vous voulez dire que j’ai changé de monde ? Demanda l’aventurière interloquée.

-Oui c’est bien ça. Et si tu veux rentrer chez toi, il te suffit de me rendre un petit service.

-Quel genre de service ?

-Oh, pas grand-chose, j’ai besoin que tu ramènes ici deux personnes.

-C’est tout ? Dans ce cas d’accord.

La reine se pencha de son trône pour tendre la main à Roze.

-Marché conclu ?

La jeune femme regarda le jeu de carte qui dépassait de la manche de la reine, et sa main couverte de bague, avant de finalement la saisir.

-Marché conclu. » Lui répondit-elle en la serrant.

La reine affichait un sourire satisfait, et soudain une vive lumière enveloppa Roze et la reine.

Sa Majesté sortit une carte de son paquet et la montra à l’aventurière qui s’avança pour mieux la voir.

Elle fut horrifiée de voir que le personnage sur la carte n’était autre qu’elle-même, et qu’elle s’était fait piéger.

« Qu’est-ce que ça veut dire ? Demanda Roze en perdant son calme.

-Cette carte représente ta vie, et elle est à moi. Tu ne veux pas savoir ce qui se produira si je la déchire. Alors va voir Lindu, il te donnera les informations sur les personnes que tu dois me ramener. »

La jeune femme savait que désormais, elle devait obéir à cette femme sans protester et sans poser de question, bien qu’elle s’en pose actuellement beaucoup.

Folle de rage, elle traversa la salle et passa sous le nez de l’homme-lapin sans même s’arrêter pour retourner dans le hall.

« Attends ! Lui lança Lindu en la rattrapant par l’épaule.

-Ah oui j’oubliais, tu dois me dire qui je dois ramener, n’est-ce pas ? Lui répondit Roze avec beaucoup de mépris.

-Je suis désolé, je ne voulais pas faire tout ça, mais elle détient ma carte à moi aussi.

-Je suis désolée, je ne savais pas. Reprit Roze plus calmement.

-Tu dois trouver les dénommés Harude et Chester, ils vivent dans une petite maison au cœur de la forêt des champignons danseurs.

-Mais pourquoi moi ? Et comment je vais les convaincre de venir ici ? Pour quelles raisons doivent-ils venir ?

-Malheureusement, je n’ai pas le droit de répondre à tes questions, tu vas devoir te débrouiller comme ça. Lui répondit Lindu, désolé.

-Très bien, je vais essayer. » Soupira Roze.

L’aventurière sortit du château de cœur et retraversa la ville pour retourner dans la forêt qu’elle avait rapidement visitée tout à l’heure.

Il lui fallait ramener deux individus nommés Harude et Chester, sans quoi sa vie était en danger.

***

 

 

 

 

 

Si ce début d'histoire vous a plu, continuez de suivre Roze dans son aventure en vous procurant le livre broché ou l'Ebook sur amazon ! 

 

~ Livre broché ~ 

~ Ebook ~

 

All

Ajouter un commentaire

Anti-spam
 
×